L’Atelier du pauvre ou un dîner raté chez Pierre-Sang

Le quartier de la rue Oberkampf ne m’a jamais vraiment inspirée. Dans cette arcane de l’Est parisien, hélas, point d’épiphanies culinaires, plutôt des rendez-vous manqués avec les formes convenues de la gastronomie traditionnelle (Ober salé) et tous les ersatz de … Lire la suite